BROCHURE CARE PROMOTION BROCHURE CARE PROMOTION ARC ALPIN BROCHURE SANTÉ + Nous contacter
< Retour

LE MONITEUR – Bussy-Saint-Georges : Care Promotion aux petits soins pour ses logements

10/02/2022 par Fabrice d'Orso LE MONITEUR

Bussy-Saint-Georges : Care Promotion aux petits soins pour ses logements

>> LIRE L’ARTICLE

Bussy-Saint-Georges : Care Promotion aux petits soins pour ses logements

Combinant trois échelles bâties autour d’un jardin ombragé, l’ensemble baptisé « Demain » parviendra-t-il à réconcilier ville et nature à l’orée de la plaine agricole de Bussy-Saint-Georges (Seine-et-Marne), à 25 km de Paris ? Avec ce projet de 129 logements, dont 40 en location sociale, Care Promotion entend proposer une nouvelle façon de vivre, à la fois intime et collective, dans l’écoquartier du Sycomore.

Le fait d’avoir confié la conception à l’architecte Sophie Delhay (Equerre d’argent 2019, catégorie Habitat) n’est pas neutre, comme l’explique François Correia, directeur général adjoint de Care Promotion :  «L’attention que l’architecte porte à la qualité intrinsèque des logements, son souci d’offrir des espaces à vivre lumineux, évolutifs et modulables nous ont séduits, car ses préoccupations rejoignent notre volonté de privilégier le bien être des occupants tant sur le plan physique que psychologique et social. Nos projets sont conçus à travers le prisme des onze thématiques du label Santé + qui vont de la qualité de l’air à la cohésion sociale en passant par l’acoustique. »

Trois architectures contrastées

Sur cette parcelle de 5 200 m2 qui occupe une situation privilégiée, trois architectures contrastées cohabitent pour former un ensemble cohérent de 9 410 m2 . A l’ouest, un grand immeuble collectif en R + 7 doté d’un socle actif longe le boulevard des Cent Arpents. Deux failles en R + 5 et R + 6 allègent le monolithe et supportent des terrasses partagées. Une douce transition s’opère vers des échelles plus basses le long de la rue Montespan. D’abord avec de petits immeubles collectifs s’échelonnant de R + 2 à R + 4, puis avec une dizaine de logements intermédiaires rassemblés en trois unités (RDC, R + 1 et R + 2). Toutes les entrées sont tournées vers le grand jardin central en pleine terre. Planté d’une douzaine de grands arbres, cet îlot ombragé accueille potager, jardin humide et aires de repos en bois.

Le système constructif poteau/dalle allie béton et bois pour les immeubles collectifs, tandis que les logements intermédiaires sont entièrement conçus en bois. Toutes les façades sont habillées d’équitone, un matériau en fibres de ciment, cellulose et matières minérales. A l’exception des Ti, les appartements s’ouvrent sur l’extérieur avec des loggias. La plupart sont traversants ou à double orientation pour favoriser les apports en lumière et la ventilation naturelle.

Sensation d’espace

Grâce à une disposition intérieure astucieuse couplée à un système de volets en bois, Sophie Delhay imagine des usages inédits entre des pièces habituellement dissociées. Organisées selon un tracé diagonal, ces ouvertures créent de nouvelles relations visuelles entre les pièces. Ce dispositif apporte une grande liberté, contribue à la sensation d’espace et permet d’apprécier la configuration traversante des logements. Le système de distribution de chauffage par vecteur air participe au confort en libérant l’espace pris par les radiateurs, en filtrant l’air intérieur et en rafraîchissant les logements l’été. Care Promotion n’oublie pas les télétravailleurs en mettant à disposition un espace de coworking de 82 m2 sous sa propre marque Enbâ. Avec un tarif avoisinant les 4 500 €/m2 et une volonté de limiter les coûts d’entretien, le promoteur vise une clientèle de primo-accédants à la recherche d’un cadre qualitatif. Livraison prévue en 2024.

 

Fabrice d’Orso